Présentation

En 2007, en mémoire de son père, Thô Anothaï en collaboration avec l’association la Barkett’ d’Annecy, crée la compagnie Anothaï signifiant "Lever de soleil" en Thaïlandais. Après deux créations test avec 8 danseurs amateurs, "Identité" et "Libre Art'bitre" soutenues par Place des Arts à Cran-Gevrier et l'OCA de Bonneville. En janvier 2009 L'association devient indépendante et se structure avec une nouvelle équipe. 

En 2010, soutenu par la DRAC Rhône Alpes, Bonlieu Scène National Annecy, Château Rouge Annemasse, Place des Art Cran-Gevrier, Pôle Pik Bron, Projet Bizarre, OCA Bonneville, le chorégraphe entreprend sa première création en donnant naissance à son solo "NUAGE". Autobiographie nous dévoilant le déracinement de son pays natal, le Laos, cette pièce  poétique nous fait découvrir une danse hip-hop très fluide et légère (avec les regards complices de Denis Plassard et Mic Guillaumes). Cette création compte plus de 25 représentations en France et à l'étranger (Malaisie-Melaka, Laos-Vientiane, Paris-WIP Parc La Villette, Lyon-Maison de la Danse, Genêve-Flux Labotorary, Brest, Avignon…).

Durant son voyage en Malaisie (Festival Melaka 2010), Thô Anothaï rencontre le danseur-chorégraphe contemporain Ikko Suzuki, originaire du Japon. De cette rencontre va naître leur Duo « IKOTO - Place to be" en février 2013 soutenu par la DRAC Rhône Alpes, Bonlieu scène Nationale Annecy, Ville d'Annecy, Conseil Général de Haute-Savoie, Institut Français, CDC Pacifique de Grenoble, Initiative en Danse Urbaine Paris, Château Rouge Annemasse. Cette création Franco-Japonaise au couleurs rouges et noires, nous interpelle sur la place de l'homme suite à un désastre. Dans la continuité de ces pièces, en 2014 « Ô » marquera une trilogie et une signature affiné du chorégraphe. Sur la thématique de l’eau en relation avec les réfugiés et les problèmes climatiques, Ô nous fait voyagé dans les couleurs entre l'Orient et l'Occident…

Thô Anothaï

Né en 1980, d'origine Laotienne, Thô Anothaï découvre la danse hip-hop en 1993 à Bonneville par la Hype, Funk puis la Break-dance avec son groupe Unique Control. Danseur chevroné et autodidacte, il se lance d’abord dans les battles en France (vainqueur Battle Tour 98 à Lyon, finaliste Total Session 1 & 2 à Grenoble) puis à l’étranger (Italie, Allemagne, Suisse…).

En 2000, il est repéré par la Compagnie Alexandra N’possee de Chambéry qui l’engage comme danseur interprète pour plusieurs années (2000 "Traces", 2001 "Kiteb", 2002 "Azimut", 2003 "Né pour l’autre").

C’est à cette époque qu’il commence à donner des cours de danse hip-hop et stages afin de pouvoir transmettre et partager sa passion dans la région Rhône Alpes (école de danse, de Genève, Annecy, Cluses, conservatoire Annecy, Chambéry…) Toujours aussi avide d’apprendre, il prend de nombreux stages avec des pionniers de la danse Hip-Hop tel que Storm, Popping Pete, Joseph Go, et se forme au côté de Thierry Verger et Ira Kodiche en Jazz à Paris.

En 2004, il rejoint la Compagnie Accro-Rap pour les créations "Les corps étrangers" puis "Petites histores.com". Il voyage alors à travers le monde (Palestine, Hollande, Inde, Chine, Thaïlande, Laos, Cambodge, Nouvelle-Calédonie, Etats-Unis…), s’enrichissant ainsi des autres danses et cultures pour progresser dans sa danse et développer sa vision chorégraphique. Thô Anothaï décide de créer sa compagnie en 2007 afin de pouvoir mettre en oeuvre son univers artistique.

La compagnie Anothaï est soutenu par :

Le Ministère de la culture et de la communication Auvergne-Rhône Alpes, Bonlieu Scène National Annecy, L'Office Culturel et Animation Bonneville, La ville d'Annecy, Le Conseil Général de Haute-Savoie, Initiative d'Artiste en Danse Urbaine Paris